Février au potager.

Février au potager

Février au potager.

Anticipez

  • Faites l’inventaire des graines que vous avez déjà, dans le but de réaliser vos commandes. Triez les sachets,vérifiez les dates de péremption et l’état sanitaire des graines et jetez les sachets humides contenant des graines agglutinées ou couvertes de moisissures.
  • Commencez à organiser votre potager pour les mois à venir et faites un plan des futures parcelles en tenant compte de la rotation des cultures et des amitiés entre plantes.

Entretenez

  • Maintenez toutes les protections sur les légumes, le froid n’a malheureusement pas fini de sévir !
  • Incorporez du fumier et du compost sur les planches inoccupées.
  • Ouvrez vos portes de garage dans la journée pour faire entrer de la lumière si vous y avez entreposé des plantes pour l’hiver.
  • Ouvrez les châssis et les tunnels, soulevez les cloches par temps sec et chaud.
  • Vérifier le buttage de vos artichauts selon le temps.
  • Commencez à nettoyer les caissettes à semis, elle vont bientôt reprendre du service.

Plantez

  • Continuez les plantations d’ail, d’oignons jaunes et d’échalotes lorsque le temps le permet et si la terre n’est pas gorgée d’eau.
  • Préparez vos plants à germer de pommes de terre en les installant dans un endroit frais, ventilé et lumineux.
  • Plantez les aromatiques et les plantes destinées aux tisanes bien à l’abri dans une terre drainée avec du sable de rivière et amendée avec du compost : romarin, persil, le thym, sauge, camomille et ciboulette y trouveront leur place.
  • Dans le Sud, plantez les griffes d’asperges et les oeilletons d’artichauts.
  • Divisez l’estragon.

Protégez

  • Vérifiez les protections hivernales qui devront être laissées en place tant que le temps ne se réchauffe pas.

Récoltez

  • Récoltez vos choux et vos poireaux.
  • Continuez la récolte des topinambours.
  • Récoltez la mâche et les épinards.
  • Récolter l’oseille.
  • Récoltez les endives.
  • Récoltez les derniers choux de Bruxelles.

Semez

  • Continuez à semer sur couche chaude ou sous châssis, des carottes , des navets, des cardons, des choux-fleurs hâtifs, des radis et de la laitue
  • Semez vos tomates, vos aubergines et vos piments en serre ou en véranda, si vous n’avez pas la chance d’en posséder une, semez en mini serre chauffée à la maison.
  • Semez en pleine terre les fèves, les petits pois, le cerfeuil, les chicorées, le cressons alénois, la mâche et le persil au Sud de la Loire.
  • Semez des poires-melons sous cloche et découvrez une nouvelle saveur et une plante très facile de culture qui peut même devenir envahissante si les conditions lui conviennent.

Janvier au potager.

Janvier au potager

Janvier au potager.

Entretenez

  • Installez des planchettes en bois ou des pavés autobloquants pour créer des allées dans le potager afin d’éviter le tassement du sol qui serait néfaste en période de gel.
  • Protégez les choux en rabattant les feuilles extérieures sur le cœur.
  • Poursuivez les labours en incorporant du fumier et du compost pour nourrir le sol de façon optimale.
  • Vérifiez vos protections, surtout en cas de grand froids, sur vos poireaux et artichauts.
  • Nettoyez les vitres des châssis pour permettre le passage d’un maximum de lumière.
  • Aérez les châssis et les tunnels par beau temps.

Plantez

  • Continuez les plantations d’ail, d’oignons jaunes et d’échalotes lorsque le temps le permet et si la terre n’est pas gorgée d’eau.
  • Dans le Sud, plantez un carré de plantes aromatiques dans une zones surélevée, bien protégée et très ensoleillée du jardin. Veillez à bien drainer la terre avec du sable si le sol est lourd ou argileux. Installez-y le romarin, le thym, la marjolaine, la sauge, mais aussi la menthe ou le fenouil.
  • Toujours dans le Sud, plantez les griffes d’asperges et les oeilletons d’artichauts.

Protégez

  • Vérifiez les protections hivernales sur les légumes d’hiver fragiles, les intempéries aidant, elles ont pu être arrachées ou déplacées.
  • Complétez le paillage des légumes fragiles.

Récoltez

  • Récoltez les topinambours au fur et à mesure des besoins et brûlez les tiges et les feuilles souvent sujettes à l’oïdium.
  • Récoltez la mâche, l’oseille et les salsifis.
  • Récoltez les choux de Bruxelles.

Semez

  • Continuez à semer sur votre couche chaude préparée le mois précèdent les poireaux d’été, les carottes hâtives, les petits pois et les laitues de printemps. Couvrez le tout avec un voile d’hivernage que vous retirerez durant les heures les plus chaudes lors des journées ensoleillées.
  • Réalisez vos commandes de graines pour être prêts le printemps venu. Pensez à diversifier votre production en commandant des graines originales, des variétés différentes de tomates, de concombres et de courgettes et des légumes anciens trop souvent oubliés.
  • Faites vos premiers semis d’aubergines et de piments à la maison au chaud dans une mini-serre que vous pourrez acheter en jardinerie ou sur les sites Internet spécialisés. Il est possible de la réaliser vous-même en vous inspirant de notre fiche traitant du sujet.

Août au potager.

Aout au potager

Le potager en août

Comme pour le jardinage au mois de juillet, le potager fait souvent salle comble en août et le travail ne manque pas. La plupart des légumes sont en fin de croissance et se préparent à quitter le potager, il faut donc veiller aux « derniers réglages » qui pourraient entraver la phase finale de maturation. Si vous avez apporté des engrais verts aux légumes à fort rendement, comme les haricots ou les bettes, qui ont tendance à dévaliser le sol de ses nutriments, ils produiront très bien.

  • Repiquer : les semis du mois précédent comme les poireaux, la laitue, les choux
  • Semer : les légumes d’hiver ou tardifs comme les carottes, les radis, les navets ou la mâche
  • Récolter : les pommes de terre qu’il faudra laisser sécher quelques temps sur place avant de les rentrer.
  • Multiplier : division de touffes des rhubarbes en les retranchant à l’aide d’un outil comme une bêche

Pour les melons, il faudra faire attention à ce qu’aucune feuille importune ne vienne se placer entre le melon et le soleil, sans quoi il faudra les supprimer.

Il est également temps de placer une planche ou une tuile sous vos potirons pour qu’ils ne soient plus en contact avec le sol.

Pour que les oignons se développent bien, couchez leur tige environ 3 semaines avant la récolte.
Dans la continuité du mois précédent, il faudra surveiller l’arrivée de gourmands sur les pieds de tomates(même remarque que pour le mois de juillet). Et pour que les dernières tomates aient le temps de mûrir avant l’arrivée du froid, coupez l’extrémité des pieds.

Vérifier pareillement que votre compost ne se dessèche pas, et hydratez-le au besoin.

Ouvrir le PDF

Juillet au potager.

Juillet au potager

« Qui dort en juillet jusqu’au soleil levant, mourra pauvre finalement »… Et le dicton dit vrai. Le mois de juillet marque le début de l’été, des vacances, les longues heures de prélacement dans le hamac au bord de la piscine. Mais toutes ces activités, aussi joviales et plaisantes soient-elles, ne doivent pas vous faire oublier l’existence de votre potager qui finira par dépérir si vous l’abandonnez en si bon chemin.

Au mois de juillet, le potager se transforme en une véritable auberge espagnole. Des légumes de toutes sortes cohabitent, les uns s’en vont, les autres arrivent et certains sont en cours de voyage. Ce mois sera donc le mois de la maintenance, il va falloir gérer tout ce petit monde et faire en sorte que chacun ait ce dont il a besoin. Pour la plupart d’entre eux un binage régulier sera de mise car les mauvaises herbes débarquées au jardin depuis juin ne sont pas prêtes à décamper sans que l’on ne leur donne un petit coup de binette au derrière. Il faudra également penser à arroser régulièrement, de préférence le soir pour éviter que l’eau ne s’évapore, et prenant soin de ne pas mouiller les feuilles pour éviter les maladies. Et pour que l’eau pénètre plus facilement, griffez la terre pour casser la croute.

  • Butter : pommes de terre, haricots (dès que les premières feuilles sont bien développées).
  • Tailler : concombres, courgettes, tomates
  • Semer : carottes et radis (toujours en semant toutes les deux semaines pour une récolte régulière), laitues, choux, navets.
  • Pensez également à profiter d’une parcelle de jardin vide pour semer vos engrais verts.

Quand le mois de juillet arrive, les pieds de tomates ont beaucoup grandi, il est donc nécessaire de vérifier que les tuteurs sont suffisamment grands et solides pour les soutenir, d’autant plus qu’ils courberont plus facilement avec le poids des fruits. Si vous surprenez l’apparition de gourmands, pincez-les immédiatement (nous parlons bien entendu des gourmands botaniques, inutile de sanctionner la première main s’approchant de vos tomates cerises).

Pour obtenir des têtes d’artichauts bien grosses et tendres, vous pouvez inciser l’artichaut juste en dessous de sa tête, et y insérer un crayon.

Mais heureusement, votre travail sera largement compensé puisque vous pourrez d’ors et déjà récolter et déguster vos carottes, petits pois, radis, ail et laitues.

Attention, le premier des saints de glace, souvent tu en gardes la trace; Avant Saint-Servais, point d’été, après Saint-Servais, plus de gelée. Et en 2019, c’est quand?

Les Saints de glace sont une période traditionnellement redoutée pour les gelées tardives. Selon les croyances populaires, une fois cette période passée, le gel ne serait plus à craindre.

En 2017, la période des Saints de Glace a été plutôt douce, proche des normales. Les dernières petites gelées se sont cependant produites juste avant, le 10 mai, avant une séquence de temps estival à la mi-mai.

En 2016, la période des 11,12 et 13 mai avait été plutôt douce, proche des normales, donc sans gelée. Quelques rares petites gelées isolées s’étaient en revanche produites après les Saints de glace, le 15 et le 16 mai. À noter qu’à l’échelle nationale, le mois de mai 2016 a été très proche de la normale côté température (-0,1°C).

En 2015, il avait fait très chaud pendant la période des Saints de Glace, avec des températures au-delà des 30°C sur de nombreuses régions (jusqu’à 33,7°C le 13 mai, un record de chaleur précoce pulvérisé). Après un début de mois de mai sans gel, quelques gelées avaient été observées.

Les saints de glace ou « saintes glaces » correspondent à une période climatologique située, autour de la saint Mamert, la saint Pancrace et la saint Servais, qui sont fêtés les 11, 12 et 13 mai de chaque année. Les Saints de Glace 2019 tomberont donc un samedi, dimanche et Lundi. Attention, une période de gel peut encore être observée jusqu’au 25 mai.

Mieux vaut donc attendre que les Saints de glace soient passés pour repiquer les plants en pleine terre. Une période de gel peut encore être observée jusqu’au 25 mai. La période des saintes glaces correspond à la fin d’une autre période observée par les jardiniers, celle de la Lune Rousse. (On entend parler de la lune rousse lorsque l’on commence à s’intéresser à l’influence de la lune sur le jardinage.)

St glace

Désherbant naturel ; Adieu Glyphosate ! (La recette)

Le beau temps arrive tout doucement et il n’est pas difficile de penser au travail que nos extérieurs peuvent procurer. Désherber nos allées en fait souvent partie. Cela risque cependant poser problèmes quant à l’usage de désherbant chimique non recommandés. Il existe toutefois une solution qui pourrait faire ses preuves ! A vous donc de tester !!!

VOUS AUREZ BESOIN :

  • De 4 litres de vinaigre blanc.
  • De 500 g (2 tasses) de sel d’Epsom (en pharmacie, ou dans les magasins grandes surfaces).
  • De 60 ml (1/4 tasse) de savon à vaisselle.

COMMENT FAIRE :

  1. Ajoutez tous les ingrédients dans un pulvérisateur pour désherbant.
  2. Mélangez bien.
  3. Vaporisez la formule lors d’une chaude journée ensoleillée et soyez certain qu’il n’y aura pas de pluie dans les heures et quelques journées qui arriveront ensuite.

 

POURQUOI CETTE RECETTE FONCTIONNE T’ELLE AUSSI BIEN? 

  • Le savon à vaisselle permet au mélange de s’agripper aux herbes.
  • Le vinaigre blanc extrait l’humidité des herbes, ce qui les élimines.
  • Et le sel d’Epsom s’assure que les herbes ne repoussent jamais!

 

Désherbant naturel

Résultat de recherche d'images pour "glyphosate"

Novembre au jardin potager.

Entretenez

  • Nettoyez les parcelles ayant reçu des cultures, puis bêchez le sol.
  • Incorporez du fumier et du compost .
  • Préparez les endives à forcer : arracher les racines puis coupez les feuilles à 2 cm du collet. Groupez-les en paquets serrés et conservez-les en silo dans l’obscurité totale à une température de 8 à 10 °C.
  • Buttez les artichauts dans le Sud.
  • Mettre en place les protections hivernales sur les légumes d’hiver fragiles.
  • Paillez les pieds de rhubarbe.
  • Faites blanchir les céleris, la chicorée frisée et les cardons.
  • Enlevez les germes sur les pommes de terre stockées.
  • Profitez des journées agréables pour nettoyer à fond les châssis.

Plantez

  • Plantez l’ail blanc et violet en climat doux et en sol léger ; en terre lourde faire un apport de sable de rivière de granulométrie moyenne pour alléger le sol.
  • Repiquez les laitues d’hiver avant le 15 novembre.

Récoltez

  • Récoltez les dernières pommes de terre et stockez-les à l’abri dans un local hors gel et bien ventilé.
  • Récoltez les topinambours.
  • Récoltez les dernières courges avant les gelées et profitez de la beauté des petites courges d’ornement en les vernissant pour les installer dans de grands plats afin de créer de jolies compositions qui perdureront une bonne partie de l’hiver.
  • Récoltez la mâche, l’oseille et le pissenlit.
  • Récoltez les légumes racines restés en terre comme les betteraves, le céleri-rave, les carottes et les hiverner dans un local hors gel en clayettes bien aérées.
  • Récoltez les tomates vertes pour en faire des beignets, des chutney ou des confitures, puis brûlez les pieds.

Semez

  • Semez les épinards.
  • Semez les petits pois, les poireaux et les fèves dans les régions privilégiées où le gel ne risque pas de les endommager.
  • Semez les carottes courtes et rondes sous tunnel.

Résultat de recherche d'images pour "novembre au potager"

Octobre au potager.

Les semis

  • Ansérine Bon Henri : Le semis de cette vivace se fait en place, tous les 20 cm en ligne espacées de 30 cm
  • Chou fleur de printemps : Commencer les semis sous châssis des variétés de printemps pour des récoltes hâtives
  • Chou pommé de printemps : En octobre il faudra finir les semis de choux, en godets ou minimottes, à condition de les garder en intérieur
  • Engrais verts : Semer sur les parcelles fraîchement libérées de leur culture gourmande. Ils succèdent avantageusement aux tomates ou courges par exemple.
  • Fève : Le semis d’octobre est plutôt réservé aux régions à climat doux mais si vous avez beaucoup de graines, tentez le pour obtenir une récolte hâtive.
  • Laitue (d’hiver) : La semer sous châssis, sous cloche ou encore sous tunnel sans quoi elle ne lèvera pas. Elle peut être semée près des fraisiers, des carottes, poireaux, radis…
  • Origan : Un peu sensible au froid , mieux vaut le semer sous une protection en poquets distants de 40 cm

Les plantations

  • Ail, oignon et échalote : Si l’hiver n’est pas trop rude, planter ces bulbes maintenant permet d’avancer les récoltes. Planter sur butte pour assurer un bon drainage et éviter le pourrissement des caïeux (pour des guides détaillés, cliquez sur les liens suivants ; plantation de l’ail, plantation des oignons, plantation des échalotes)
  • Arbustes fruitiers : Les petits fruitiers (cassissier, framboisier, groseillier) trouvent idéalement leur place au potager en octobre. Ils ont ainsi le temps de développer leurs racines avant les grosses gelées et pourront produire (en quantités limitées) dès le printemps prochain.
  • Fraisiers : Octobre est le mois idéal pour planter les fraisiers, profitez-en pour les multiplier si vous avez déjà une variété qui vous convient (et ainsi rajeunir votre fraiseraie) sinon plantez les fraisiers en godets ou à racines nues. Le fraisier étant exigeant, faites le succéder à une culture enrichissante (haricots, pois, …) ou bien un engrais vert semé en juillet-août
  • Hysope : très peu exigeante, cette médicinale peut succéder à n’importe quelle culture et restera en place plusieurs années, profitez en pour la faire succéder à une culture épuisante pour le sol (courges, tomates, choux, …). Planter à 50 cm de distance pour laisser la place de former un petit buisson.
  • Rhubarbe : Commencer à planter les éclats de racines à la fin du mois à condition qu’ils soient entrés en dormance. Eviter de replanter des racines avec des feuilles qui reprendraient difficilement.

L’entretien à apporter aux cultures en place

  • Aromatiques et médicinales vivaces: diviser les souches d’absinthe, d’hysope, de menthe, de ciboulette, d’origan et de sarriette
  • Endive: continuer à forcer en arrachant les endives et en repiquant les chicons en cave après avoir coupé l’ensemble des feuilles.
  • Poireaux: continuer à butter les poireaux au moins jusqu’à la base des premières feuilles pour favoriser le blanchiment des fûts
  • Choux: continuer à butter les variétés à pommes qui n’ont pas encore été récoltées pour les renforcer.

travaux-et-conseils-jardinage-en-octobre

Septembre au potager.

Entretenez

  • Effeuillez les plants de tomates et d’aubergines pour hâter le mûrissement des fruits.
  • Arrachez les plants ayant fini de fructifier.
  • Continuez les opérations de désherbage et de binage du sol.
  • Complétez le paillage si celui-ci s’est réduit.
  • Buttez les céleris à côtes pour les faire blanchir.
  • Buttez les choux d’hiver.
  • Aérez les châssis et tunnels.
  • Cessez les arrosages sur les courges, les potirons et potimarrons et espacez les arrosages sur les autres cultures.

Multipliez

  • Divisez la sauge officinale.
  • Divisez et replantez les rejets présents en périphérie de la rhubarbe.
  • Divisez les artichauts.

Plantez

  • Plantez les choux de Printemps sur une butte de 25 cm de hauteur en enfonçant les pieds jusqu’au niveau des premières feuilles.
  • Plantez les poireaux pour cet hiver.
  • Plantez les pommes de terre hâtives et les petits pois dans le Sud.
  • Plantez les fraisiers sur un terrain préalablement amendé.

Préparez

  • Commencez à préparer la terre sur les planches vacantes ; désherbez, bêchez et incorporez compost et fumier.

Récoltez

  • Terminez les récoltes de tomates, de melons, de pastèques, de courgettes et des concombres.
  • Récolter les choux de Bruxelles.
  • Récoltez les navets.
  • Récoltez les poireaux.
  • Récoltez les patates douces.
  • Récoltez les piments.
  • Récoltez les topinambours.

Semez

  • Semez les choux cabus à feuilles lisses.
  • Effectuez les derniers semis de persil.
  • Semez les poireaux d’hiver.
  • Semez le cerfeuil.
  • Continuez les semis d’épinards.
  • Semez les chicorées.
  • Semez les oignons jaunes en rangs espacés de 20 cm.
  • Semez les navets.
  • Semez les engrais verts sur les planches inoccupées.
  • Semez les fèves dans le Sud.

Résultat de recherche d'images pour "jardiner au potager en septembre"

 

Les Saints de glace ; une période de gel peut encore être observée jusqu’au 25 mai, cette année.

Les Saints de glace sont une période traditionnellement redoutée pour les gelées tardives. Selon les croyances populaires, une fois cette période passée, le gel ne serait plus à craindre.

En 2017, la période des Saints de Glace a été plutôt douce, proche des normales. Les dernières petites gelées se sont cependant produites juste avant, le 10 mai, avant une Résultat de recherche d'images pour "Saints de glace"séquence de temps estival à la mi-mai.

En 2016, la période des 11,12 et 13 mai avait été plutôt douce, proche des normales, donc sans gelée. Quelques rares petites gelées isolées s’étaient en revanche produites après les Saints de glace, le 15 et le 16 mai. À noter qu’à l’échelle nationale, le mois de mai 2016 a été très proche de la normale côté température (-0,1°C).

En 2015, il avait fait très chaud pendant la période des Saints de Glace, avec des températures au-delà des 30°C sur de nombreuses régions (jusqu’à 33,7°C le 13 mai, un record de chaleur précoce pulvérisé). Après un début de mois de mai sans gel, quelques gelées avaient été observées.

Résultat de recherche d'images pour "Saints de glace"

Les saints de glace ou « saintes glaces » correspondent à une période climatologique située, autour de la saint Mamert, la saint Pancrace et la saint Servais, qui sont fêtés les 11, 12 et 13 mai de chaque année. Les Saints de Glace 2018 tomberont donc un vendredi, samedi et dimanche. Attention, une période de gel peut encore être observée jusqu’au 25 mai.

Mieux vaut donc attendre que les Saints de glace soient passés pour repiquer les plants en pleine terre. Une période de gel peut encore être observée jusqu’au 25 mai. La période des saintes glaces correspond à la fin d’une autre période observée par les jardiniers, celle de la Lune Rousse. (On entend parler de la lune rousse lorsque l’on commence à s’intéresser à l’influence de la lune sur le jardinage.)

Résultat de recherche d'images pour "Saints de glace"