Une énergie plus propre et moins coûteuse ; Un soleil artificiel.

En matière de production d’énergie, les scientifiques chinois ont choisi un modèle des plus ambitieux : le soleil. Ils travaillent actuellement sur une version artificielle de l’astre, censée fonctionner, comme l’original, sur le principe de la fusion nucléaire. Lancé en 2006, le programme HL-2M est en bonne voie pour être opérationnel en 2020.

L’objectif est de produire une énergie plus propre et moins coûteuse que les options nucléaires actuelles. Contrairement à la fission nucléaire, la fusion nucléaire, telle que celle produite par le soleil, n’engendre pas de déchets radioactifs.

soleil artificiel

La Chine prévoit un voyage sur Mars en 2020.

En matière d’exploration spatiale, Mars représente un objectif clé pour la Chine avec une mission en préparation pour 2020 et un rover déjà créé par des scientifiques à ces fins.

La mission prévue comprend une rotation en orbite, un atterrissage puis des déplacements à la surface de la planète rouge. Il est à noter que si la mission réussit, les scientifiques pourront étudier l’atmosphère, la topographie, les caractéristiques géologiques et celles du champ magnétique de la planète.

l’objectif principal est de détecter d’éventuels signes de vie sur Mars et d’aider les scientifiques à comprendre si les conditions locales peuvent évoluer dans le futur afin de rendre la planète propice à la vie humaine.

la Chine envisage de débuter sa première mission en juillet – août 2020. Le lancement devrait être effectué depuis le cosmodrome de Wenchang, dans la province de Hainan, avec le lanceur Changzheng-5.

Sept mois seront nécessaires à la sonde pour atteindre la surface de la planète rouge et, si tout se déroule comme prévu, les données nous parviendrons en 2021.

Plus de 38.000 porcs abattus; La peste porcine fait des ravages en Chine.

Plus de 38.000 porcs ont ainsi été abattus dans le pays ces dernières semaines. Selon le ministère de l’agriculture, des foyers de peste ont à ce jour été détectés dans cinq provinces. Pékin avait annoncé début août avoir détecté un foyer de cette fièvre hémorragique animale. A ce jour, elle s’est répandue dans le sud du pays, avec des cas de contamination parfois distants de plus de 1.000 km. La peste porcine africaine, présente en Afrique, en Russie et dans plusieurs pays d’Europe de l’Est continue à susciter de vives inquiétudes quant à la possible contamination des porcs de manière plus vaste. Transmise par contact direct entre porcs infectés, par des tiques, ou des animaux sauvages comme les sangliers ou phacochères. Elle est mortelle à 100 % pour les animaux touchés, ce qui inflige d’importantes pertes économiques aux élevages.

IMG_0526-kOwE-U101469811191CQB-860x420@lafranceagricole.fr