Le président du Parlement Européen, David Sassoli prévient le président Biélorusse Loukachenko, quant à des actions ciblées en matière de droit international suite à la manifestation suivant les élections.

Screenshot_20200814-071816~2Screenshot_20200814-073933~2Le président du Parlement Européen, David Sassoli, préoccupé par la violence utilisée par les autorités biélorusses contre les manifestants pacifiques. « Les Bélarussiens ont le droit de protester et d’exprimer leur colère contre les résultats contestés des élections et du processus électoral non transparent, qui n’était pas conforme aux normes internationales minimales. » dit il dans un communiqué. »

Le Parlement Européen a suivi de près les élections présidentielles au Bélarus. « Je suis profondément préoccupé par la violence utilisée par les autorités de l’État contre des personnes manifestant pacifiquement leur désir de changement. Les Bélarussiens ont le droit de protester et d’exprimer leur colère contre les résultats contestés. des élections et du processus électoral non transparent, qui n’était pas conforme aux normes internationales minimales. »

Il en appelle donc le président Loukachenko à mettre fin à la répression et à s’abstenir de nouvelles violences. L’usage de la force brutale par les services de détection et de répression contre la population, entraînant la mort et des blessures, devrait avoir des conséquences selon le Parlement Européen, au droit international, y compris des sanctions ciblées. Il en appelle M. Loukachenko à libérer immédiatement ceux qui ont été détenus et à mettre fin à la violence dans le pays.

Screenshot_20200814-073942~2

 

Discrimination pour convictions politiques,vous êtes pris pour cible ?

Les convictions politiques sont des idées politiques auxquelles vous croyez fermement et auxquelles vous vous identifiez. Vous pouvez, par exemple, les exprimer en vous réclamant d’une idéologie politique, en militant pour un parti politique ou un groupe de revendication sociale ou encore en participant à des actions de pression sociale.

Les convictions politiques sont un motif interdit de discrimination et de harcèlement . Cela signifie qu’on ne peut vous traiter différemment en raison de vos convictions politiques. De même, vous ne pouvez être la cible de commentaires ou de comportements offensants et répétés du fait de vos convictions politiques.  Ces situations sont contraires à la Charte des droits et libertés de la personne.

Par exemple, on ne peut vous refuser l’accès à un commerce ou à un restaurant parce que vous portez un symbole politique, que ce soit une épinglette, un macaron ou un collant.