Les p’tits choux crèmes.

Les choux : 

  • 200 gr de beurre salé
  • 375 gr de farine
  • 625 ml d’eau
  • 8 œufs
  • 3 cuillères à café de sucre
  • 3 pincées de sel

Commencez tout d’abord par la pâte à choux. Dans une casserole, faites chauffer le beurre salé coupé en morceaux avec l’eau et le sel. Une fois le tout fondu, versez la farine tamisée d’un seul coup. Mélangez vigoureusement à l’aide d’une cuillère en bois jusqu’à ce que la pâte se décolle de la cuillère et de la casserole en formant une boule. Hors du feu, ajoutez les œufs entiers un à un en mélangeant à chaque fois jusqu’à ce que la pâte soit bien homogène.

A l’ aide de deux cuillères à soupe, déposer sur une plaque allant au four l’équivalent d’une bonne cuillère de pâte par choux. Faire cuire ds un four préchauffé à 200 degrés pendant 12 à 15 minutes. Recommencez pour chaque fournées et laisser complètement refroidir les choux.

La crème : 

  1. 1,250 L de lait
  2. 250 gr de sucre
  3. 3 sachets de sucre vanillé
  4. 5 jaunes d’œufs et 1 entier
  5. 3 pincées de sel
  6. 3 cuillères à soupe d’Amaretto

Faire chauffer le lait, le sucre vanillé et le sel. Pendant ce temps mélanger les œufs avec le sucre jusqu’à ce que la préparation blanchisse. Ajouter le lait petit à petit tout en continuant de mélanger. Verser la préparation ds la casserole et faire épaissir la crème sur le feu en mélangeant constamment. Réservez ds votre réfrigérateur.

Les p’tits choux crèmes : 

A l’aide d’une paire de ciseaux, découper le chapeau du choux. Remplir de crème chaque choux et lui replacer son chapeau.

C’est prêt ! C’est encore meilleur lorsque vous les avez laissés quelques heures au réfrigérateur. De nombreuses recettes existent pour réaliser un glaçage. Vous pourrez en retrouver ici, que ce soit un glaçage au sucre, au chocolat, et colorés pour changer du côté classique et y mettre beaucoup de gaieté.

IMG_20191208_175437058

 

 

 

Quatre-quarts aux pommes.

Ingrédients ( pour 6/8 personnes)

  • 3 pommes
  • 280g de farine
  • 280g de beurre
  • 280g de sucre
  • 4 œufs
  • 1 sachet de levure chimique
  • 2 sachets de sucre vanillé
  • 1 pincée de sel

La recette : 

Mettre le beurre pommade avec le sucre et le sucre vanillé.

Ajoutez les jaunes d’oeufs un par un, en mélangeant à chaque fois.

Ajoutez la farine, la levure, le sel et mélangez. 

Montez les blancs en neige et incorporez délicatement à l’aide d’une marise. 

Dans un moule, versez l’entièreté de l’appareil, ajoutez les lamelles de pommes préalablement épluchées et coupées en lamelles.

 

Faîtes cuire à 180°C pendant 45 minutes dans un four préchauffé. 

Bon appétit !!!

Les recettes de Lionel & Mélanie.

IMG_20190726_002849852

Craquelin de Belgique.(Pour 6/8 personnes)

IMG_20190725_095608927~2.jpg

Ingrédients:

Farine 775 gr
Levure sèche 1 sachet
Lait 375 ml
Sucre 75 gr + 2 sachets de sucre vanillé.
Oeuf 2 (+1 pour la dorure)
Sel 2 pincées
Beurre 150 gr
Petites poignées de sucre perlé 4

La recette : 

Mettez tous les ingrédients dans un robot de cuisine , à l’exception du sucre perlé et laissez pétrir jusqu’à obtention d’une belle boule de pâte bien lisse (10 minutes environ).

Ensuite, sortez la boule de pâte du robot et placez-la sur le plan de travail. Ajoutez le sucre perlé en malaxant pour bien le répartir dans la boule de pâte.

Placez la boule de pâte dans un saladier recouvert d’un linge et laissez monter deux heures.

Préchauffez le four à 180°C et enfournez la pâte dans un plat à four rond recouvert d’un papier sulfurisé pour 35 minutes. Battez le dernier oeuf à la fourchette et ajoutez 3 cs d’eau. A l’aide d’un pinceau, badigeonnez le dessus du craquelin. 

Renfournez pour 10 minutes supplémentaires à la même température. 

Accompagné d’un peu de beurre salé, ou du miel c’est un délice…

Bon appétit !!!

Les recettes de Lionel & Mélanie.

La tarte brésilienne.

La pâte levée :

  • 300 gr de farine tamisée
  • 150 gr de beurre en parcelles
  •  20 gr de levure fraîche
  •  1 oeuf
  •  6 cl de lait tiède
  •  2 c. à s. de sucre semoule

La crème pâtissière :

  •  500 ml de lait entier
  •  4 jaunes d’oeufs
  •  40 gr de maïzena
  •  80gr de sucre semoule
  •  1 sachet de sucre vanillé ( à la place, j’ai mis 1 c. à c. d’arôme de vanille )

Pour le montage :

  •  40 cl de crème entière
  •  40 gr de sucre glace ( j’en ai mis plus )
  •  100 gr de brésilienne.

La pâte levée :

  • Diluer la levure dans le lait tiède avec une pincée de sucre.
  • Tamiser la farine dans un saladier.
  • Ajouter le beurre et sabler.
  •  Creuser un puits au centre et verser la levure diluée, l’oeuf battu et le sucre.
  • Ramener progressivement le mélange  » beurre- farine « au centre puis pétrir la pâte pendant 10 minutes. ( j’ai tout fait au K.A. )
  • Couvrir avec un linge propre et laisser lever une heure à température ambiante ( je place mon saladier recouvert dans le four chauffé à 40°C. )
  • Retravailler un peu la pâte puis l’abaisser et foncer le moule.
  • Piquer l’abaisse avec les dents d’une fourchette et laisser lever encore 30 minutes.
  • Chemiser le moule foncé avec une feuille de papier sulfurisé et couvrir avec des billes de cuisson ou des haricots secs. Cuire à blanc pendant 15 minutes à mi- hauteur dans le four préchauffé à 180 °C.

La crème pâtissière :

  • Fouetter les jaunes avec le sucre et la maïzena jusqu’à obtenir une masse homogène.
  • Chauffer le lait.
  • Verser 1/3 du lait chaud sur la préparation et fouetter.
  • Transvaser dans le reste du lait chaud et cuire à feu modéré en mélangeant.
  • Filmer au contact et laisser refroidir .

Le montage :

  • Étaler uniformément la crème pâtissière sur le fond de tarte.
  • Fouetter la crème entière jusqu’à consistance ferme en y incorporant progressivement le sucre glace.
  • La répartir sur la tarte puis saupoudrer de brésilienne.

La bûche de Noël; son origine. (+ 6 recettes de bûches à essayer )

La bûche de Noël, plus ancienne tradition que le sapin et la crèche, ne se mangeait pas. En effet, c’était une vraie bûche de bois! Coutume, remontant au XIIe siècle, celle – ci voulait que, la veille de Noël, on aille chercher une énorme bûche de bois franc, pour qu’elle puisse brûler du 24 décembre au 1er janvier.

On devait choisir une bûche d’un arbre fruitier, la couper avant le lever du soleil et on la décorait de rubans avant de la glisser au feu. Appelée bûche de Noël, on la ramenait à la maison en grande pompe. Le maître de maison la plaçait dans l’âtre, procédait à des libations, en arrosant le tronc d’huile, de sel et de vin cuit et récitait des prières de circonstance. C’était les jeunes filles de la maison , dans certaines familles de la plupart des pays européens, notamment en France et en Italie , au retour de la messe de minuit, qui allumaient la bûche, ( appelée « ceppo » ), avec les tisons de celle de l’année précédente, qu’on avait pris soin de conserver précieusement.

Dans d’autres familles, c’était plutôt à la mère que revenait ce privilège. Dans certaines régions, la tradition voulait aussi, qu’on allume, le 24 décembre, autant de bûches qu’il y avait de personnes dans la maison. Les cendres de cette bûche avaient, dit-on, la propriété de protéger la maison de la foudre et des pouvoirs maléfiques du diable. Le choix de l’essence du bois, les pratiques d’allumage et la durée de combustion constituaient un véritable rituel pouvant varier selon les régions. Au Québec comme en France, cette tradition aurait perduré jusqu’au dernier quart du XIXe siècle. La disparition de cette tradition coïncide avec celle des grands âtres, remplacés progressivement par des poêles de fonte. La grosse bûche fut alors remplacée par une petite bûche de bois, parfois rehaussée de chandelles et de verdure, qu’on plaçait au centre de la table comme décoration de Noël.

Aujourd’hui, la bûche de Noël, devenue une pâtisserie traditionnelle, est un succulent gâteau de génoise roulée pour prendre la forme d’un billot. Fourrée de crème au beurre au café , vanille, chocolat, pralinée, aux marrons. On peut rajouter aussi un soupçon d’alcool, une couche de confiture ou des fruits en morceaux. Finalement, on la nappe de glaçage, de crème fouettée ou encore de crème au beurre et on la décore avec de petits objets comme, un traîneau avec des rennes, le père Noël, des champignons, de feuilles de houx et de roses en sucre.

Recettes de bûches de Noel (sucrées ou salées) :

Nouvelle recette décembre 2018 :

Bûche chocolat blanc framboises

(Sources recettes : Les Re7 de Colinette)

 

Résultat de recherche d'images pour "buche de noel"